L’expansion de la formation de menuisier en Ouganda
Kinyamaseke, Kasese District, l'Ouganda

ABEXINAH, une organisation locale, non gouvernementale et à but non lucratif, souhaite enseigner aux jeunes défavorisés les compétences en menuiserie afin qu’ils puissent gagner leur vie après la formation à la production et à la vente de meubles, créer leur propre atelier et devenir autonomes.

Pour augmenter la capacité de formation des menuisiers d’ABEXINA, plus de machines et d’outils à bois sont nécessaires. Ceux-ci sont mis à la disposition par la fondation Tools To Work (de Teteringen). La révision de ces machines et outils (d’occasion) et leur expédition en Ouganda est parrainé par l’Aelbrechtsfonds.

Montant requis: € 4.800,-

Montant donné: € 4.800,-

Sponsor: Aelbrechtsfonds

Information du projet
La situation

Kinyamaseke au district de Kasese est situé dans l’est de l’Ouganda, à la frontière avec la République Démocratique du Congo. Pendant des années, cette région a connu un afflux important de réfugiés congolais fuyant la violence dans leur propre pays. La majorité de ces réfugiés sont des mineurs non accompagnés et des mineurs victimes de violences sexuelles et / ou liées au genre.

La population rurale du district de Kasese elle-même est pauvre et le nombre d’infections au VIH, de mariages d’enfants, de grossesses précoces et de chômage des jeunes est très élevé. Les parents n’ont pas d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école et de nombreux enfants abandonnent l’école en raison de la pauvreté ou du décès de l’un de leurs parents. La pauvreté est due aux mauvaises récoltes saisonnières et au manque d’autres activités générant des revenus.

L'importance du projet

ABEXINAH a mené une enquête en 2014 pour déterminer la cause réelle du chômage des jeunes. Il s’est avéré que les jeunes qui – principalement à cause de la pauvreté – ne vont pas à l’école, échappent à l’ennui dans la drogue et des vols à la tire. Ils quittent souvent le domicile de leurs parents et deviennent des enfants de la rue avec des perspectives d’avenir limitées. Cependant, l’enquête a également montré un grand intérêt chez ces jeunes pour apprendre un métier et en générer un revenu.

Ces conclusions ont été longuement discutées avec les dirigeants des communautés locales, ce qui a notamment conduit à la création du centre. Les représentants de la communauté sont membres du conseil d’administration. Au sein d’ABEXINAH, la participation maximale de toutes les parties prenantes est garantie et, en partie à cause de cela, la qualité des cours de formation.

L’organisation de mise en œuvre

Le projet est mené par ABEXINAH Centre d’Information Communautaire d’Orphelines et Vulnérables, une organisation locale, non gouvernementale et à but non lucratif. ABEXINAH a été fondée en 2009 par cinq jeunes hommes du district de Kasese, qui bénéficiaient eux-mêmes d’un soutien externe pour leur éducation et qui ont ainsi pu étudier dans des universités de la capitale, Kampala.

La mission d’ABEXINAH est de briser le désespoir des orphelins et autres jeunes défavorisés. Ils veulent y parvenir en leur permettant d’apprendre un métier (menuiserie, couture, soudure). Cela leur permet de gagner de l’argent en vendant des produits d’artisanat et éventuellement de payer les frais de scolarité et les frais médicaux d’autres membres de leur famille.

La formation doit changer la vie de ces jeunes vulnérables! ABEXINAH est convaincu que pour eux, la survie et l’autosuffisance peuvent être atteintes par la formation professionnelle Compte tenu de la forte demande et de l’offre limitée de bons meubles et autres produits de menuiserie, il a été décidé de commencer un cours de menuiserie pour des produits de haute qualité. Les jeunes stagiaires acquièrent non seulement des compétences de menuisier, mais également comment commercialiser leurs produits et obtenir des commandes d’achat, de manière à obtenir un chiffre d’affaires satisfaisant et durable.

Au cours des trois dernières années, ABEXINAH a formé 110 jeunes (dont 80 orphelins), dont 1/3 en menuiserie, 1/3 en confection et 1/3 en soudage. La capacité du centre est limitée mais la qualité de la formation est satisfaisante.

Les résultats attendus

L’objectif de ABEXINAH avec ce projet est de fournir (1) à des jeunes défavorisés des compétences en menuiserie, afin qu’ils puissent gagner leur vie après la formation en produisant et en vendant des meubles; (2) donner aux jeunes formés la possibilité de continuer à travailler dans l’atelier du centre et d’effectuer un travail rémunéré; et (3) permettre aux jeunes de créer leur propre atelier de menuisier et de devenir autonomes.

En collaboration avec Save the Children – qui a enregistré un certain nombre d’orphelins en tant qu’élèves – et avec la Fondation pour l’Avancement en Milieu Urbain et Rural, des succès ont été réalisés au cours des dix dernières années. Mais les installations de formation de menuisier, en particulier, étant petites et dotées d’équipements et d’outils de formation limités, 10 stagiaires au maximum peuvent être formés par an. ABEXINAH souhaite augmenter cette capacité à environ 30 stagiaires par an en ajoutant un atelier au centre de formation actuel. Cela devrait créer un espace pour une combinaison de formation et d’apprentissage dans l’atelier. De plus, le centre peut – en vendant les produits des stagiaires – générer des revenus pour ses activités et ainsi devenir plus indépendant des sponsors.

La chance de durabilité

Avec le soutien de la Fondation Van Doorn, ABEXINAH a élaboré un plan d’entreprise pour le centre et un plan d’apprentissage pour plusieurs cours. Cela permet de s’assurer que les objectifs peuvent être atteints. Le plan accorde une attention au bon fonctionnement du centre, la réalisation de sa durabilité, l’assurance de la qualité des programmes et la reconnaissance par le gouvernement.

Le plan prévoit également que le centre de formation, après une période de démarrage, peut fonctionner en toute indépendance financière. Les cours de formation sont axés sur la pratique et donneront des produits fabriqués par les stagiaires. La vente de ceux-ci constituera la plus grande source de revenus pour le centre, aux côtés des frais de formation d’organisations telles que Save The Children, qui financera « ses » stagiaires et toutes les subventions gouvernementales. Après la première année, le centre de formation peut fonctionner de manière autonome sur le plan financier.

L'état d'avancement du projet

La construction d’un atelier supplémentaire sera réalisée avec les ressources propres d’ABEXINAH. Pour augmenter la capacité de formation des menuisiers, des machines et des outils de menuiserie sont nécessaires. Ceux-ci sont mis à la disposition par la fondation Tools To Work (des Pays-Bas).

La révision de ces machines et outils (d’occasion) et leur expédition en Ouganda implique € 4.800. L’Aelbrechtsfonds met à la disposition les fonds nécessaires à cet effet. Après avoir reçu ces fonds, les machines et les outils nécessaires ont été commandés à Tools To Work Foundation. À la fin de novembre 2019, le conteneur était prêt à être expédié et, en janvier 2020, il devrait être en Ouganda. Peu de temps après, l’atelier sera mis en service et la formation sera lancée.