Outils pour la formation professionnelle à Lambwe – Homa Bay – Kenya
Homa Bay, Kenya

Le centre de formation professionnelle Lambwe à Homa Bay – Kenya veut améliorer la qualité de l’éducation, acheter le matériel pédagogique nécessaire pour que des cours pratiques puissent être donnés avec tous les moyens nécessaires. Le manque de machines et d’outils ne permet pas encore aux jeunes d’acquérir les compétences avec lesquelles ils peuvent être employés, trouver du travail ou se créer un moyen de vivre.

Un montant de € 4400 est nécessaire pour acheter les machines et outils les plus nécessaires. La Fondation Van Doorn cherche des sponsors pour soutenir ce projet!

Montant requis: € 4.400,-

Montant recueillis: € 0.0-,

Information du projet
La situation

Le centre de formation professionnelle de Lambwe est situé dans le district rural de Mbita de Homa Bay. Homa Bay a une population d’environ 1,2 million d’habitants avec un niveau de pauvreté de 52,9%. La moitié de la population a entre 15 et 50 ans, dont 74% sont au chômage ou engagés dans une certaine forme d’agriculture de subsistance. Les jeunes qui ont terminé l’école primaire, ont peu de chances de poursuivre leurs études. Pour une formation complémentaire, ils doivent se rendre en ville, où la formation est trop coûteuse à la population rurale. Le centre de formation professionnelle de Lambwe offre les jeunes Mbita la possibilité d’apprendre un métier.

L'importance du projet

Le manque de compétences et de connaissances appropriées est un facteur important contribuant au chômage des jeunes et à la pauvreté. Le centre de formation professionnelle de Lambwe vise à enseigner aux jeunes les compétences appropriées, orientées vers le marché et immédiatement employables qui les aideront à devenir autonomes et à donner à la communauté rurale l’accès à des services qui jusqu’à présent ne sont disponibles qu’en ville. Faute de machines et d’outils, la formation reste essentiellement théorique et ne rend donc pas les jeunes employables. Fournir à l’école toutes les machines et tous les outils primaires pour donner des cours pratiques est l’objectif de ce projet. La Fondation Van Doorn veut aider le centre de formation professionnelle de Lambwe à acheter les ressources nécessaires et ainsi réellement en mesure d’enseigner aux jeunes les compétences avec lesquelles ils peuvent être immédiatement déployés, trouver du travail ou commencer par eux-mêmes.

L’organisation de mise en œuvre

Le centre de formation professionnelle de Lambwe (Lambwe Youth Polytechnic) a été créé en 2012. Il appartient au gouvernement (province) et est géré par un conseil scolaire nommé par le sous-comté. Lors de sa création, il a obtenu une licence temporaire pour organiser 8 cours pour un maximum de 300 étudiants. En 2014, il a reçu une licence permanente pour la moitié des 8 cours pouvant accueillir jusqu’à 150 étudiants. Le bâtiment scolaire a une capacité (salles de classe) pour 300 étudiants, mais en raison d’un manque de ressources et d’outils de formation, il ne peut fournir une formation qu’à 50 étudiants. L’école propose des cours de deux ans pour «tailleur», «coiffeur», «charpentier», «mécanicien automobile», «soudure» et «agro-business».

Les résultats attendus

L’objectif de ce projet est que l’école dispose des ressources de formation nécessaires (machines et outils) pour offrir une formation adéquate et qualitative.

Chaque année, 100 jeunes apprendront des compétences professionnelles dans les métiers offerts dans le centre. Les cours de deux ans devraient bénéficier à 300 jeunes d’ici cinq ans.

La communauté aura ainsi accès à des services et à des biens plus près de chez eux, là où ils ont jusqu’à présent été contraints de parcourir de longues distances et de creuser profondément dans leurs poches pour la même chose.

L’école mettra en place un réseau d’anciens élèves qui permettra d’encadrer les étudiants et de les mettre en contact avec le marché du travail. Cela donnera à l’école la possibilité de se tenir informée de la demande d’artisanat et de développer pour cela le programme et les cours nécessaires.

La chance de durabilité

L’école dispose de salles de classe et d’ateliers et suffisamment de terrain pour d’éventuelles extensions. Récemment, un business plan a été développé pour garantir le professionnalisme et la durabilité de l’école. Les cours coûtent en moyenne € 150 par élève et sont financés par les frais de scolarité collectés (€ 60 par élève) et une subvention gouvernementale (€ 90 par élève).

Les cours de formation axés sur la pratique prévus doivent permettre aux élèves de faire des devoirs, de livrer des produits qui peuvent être vendus et de générer les revenus nécessaires pour que le centre puisse payer lui-même le matériel de cours. Une étude de marché a montré qu’il existe une demande pour les produits fabriqués par les élèves de l’école. L’information et les journées d’école ouvertes convaincront davantage de jeunes de s’inscrire, ce qui entraînera une augmentation des frais de scolarité et des subventions gouvernementales. Une équipe spéciale de collecte de fonds à laquelle participent toutes les parties prenantes se concentrera sur la collecte de fonds pour les extensions futures de l’école.

Les fonds nécessaires

€ 4400 sont nécessaires pour acheter des ressources de formation (machines et outils). La Fondation Van Doorn recherche des sponsors pour soutenir ce projet!