Expansion de la centre de formation professionele d’Ebeneza en Tanzanie
Shinyanga, Tanzanie

En 2016/2017, la Fondation Van Doorn a soutenu le groupe Ebeneza à Shinyanga avec l’expansion de leur centre de formation professionnelle avec des cours de formation en menuiserie et en métallurgie.
L’appui consistait à aider à l’élaboration d’un plan commercial, à un programme et à des modules de formation pour le centre, à l’assistance au recrutement d’instructeurs et à l’achat de matériel pédagogique (machines et outils de menuiserie et métallurgie) et à recueillir des fonds pour l’achat de ces outils de formation.

Le groupe Ebeneza avait d’abord eu du mal à générer un chiffre d’affaires suffisant pour rentabiliser ce centre de formation, mais a été mis sur la bonne voie.

Le projet est exécuté avec succès!

Montant donné: € 10.500,-

Sponsor: La Fondation Transpetrol

Information du projet
La situation

Environ 85% des élèves de l’école primaire et secondaire dans la municipalité de Shinyanga ne vont pas à l’école secondaire supérieure. Les adolescentes qui quittent les écoles primaires (et le lycée) finissent au chômage, beaucoup de garçons utilisent leur bicyclettes pour fournir du transport dans la ville (communément appelé «daladala ») et finissent par devenir des fumeurs de marijuana, de nombreuses jeunes filles tombent enceintes et deviennent des travailleurs du sexe.

La raison en est que les parents ne peuvent se permettre d’envoyer leurs enfants à l’école. Ceux qui parviennent à envoyer leurs enfants à l’école ne peuvent pas fournir les directives nécessaires et ils ont souvent trop faibles notes pour passer et continuer à l’école secondaire supérieure. En même temps la municipalité Shinyanga n’offre peu d’alternatives; il n’y a qu’une école technique qui ne répond pas aux besoins du groupe cible.

L’importance du projet

Le Groupe Ebeneza est axe aux plus vulnérables de la communauté: les abandons scolaires, des orphelins, des handicapés et des jeunes vivant avec le VIH / SIDA. Le Groupe Ebeneza veut contribuer à la réduction de la pauvreté par le développement des compétences des personnes les plus vulnérables dans la communauté, en particulier les femmes et les jeunes, qui leur permettent de subvenir à leurs besoins.

L’organisation de mise en œuvre

Le Groupe Ebeneza est une organisation locale, non gouvernementale et sans but lucratif qui réalise des projets dans la région de Shinyanga en termes d’autonomisation communautaire et le développement des compétences. L’organisation a été créée en Octobre 2007 et a entrepris plusieurs projets d’autonomisation, tels que les compétences de production laitière et de volailles pour les femmes, les compétences d’entrepreneuriat pour les femmes, l’éducation de la santé des jeunes, des compétences de couture et de coudre, et des formations d’application et la maintenance d’ordinateurs..

Les résultats attendus

En 2013, il a mis en place un centre de formation professionnelle dans le quartier de Ndala de la municipalité de Shinyanga, où des cours de tailleur et de couture sont offerts principalement aux adolescentes, ainsi que des cours d’informatique pour les garçons et les filles appartenant au groupe cible. En raison de la forte demande de charpentiers, de fabricants de meubles et de métallurgistes, le groupe Ebeneza a prévu vers la fin de 2015 d’ajouter des cours de menuiserie et de menuiserie au centre de formation, ce qui élargit la capacité du centre à environ 100 jeunes par an . La Fondation Van Doorn a été demandée de fournir des fonds pour l’acquisition des machines et des outils nécessaires.

Les considérations pour accepter cette demande comprenaient, entre autres, l’expérience du Groupe Ebeneza dans la gestion d’un centre de formation professionnelle, le maintien de coût de fonctionnement faible et des frais de scolarité faible, de sorte que les jeunes les plus vulnérables ont et maintiennent effectivement accès à cette formation. Mais aussi parce que la ville de Shinyanga n’est pas seulement le centre administratif mais aussi le centre commercial de la région. La population des petites villes et villages de la région vient en ville pour acheter leurs meubles, portes et fenêtres (en bois ou en métal); il y a donc un marché, il y a quelques compagnies de bois et de métal, il y a des possibilités d’emploi.

Le coût du projet a été estimé à € 9.600, auquel le groupe Ebeneza a contribué € 1.500 et la Fondation Van Doorn a contribué € 8.100: € 6.800 de la Fondation Transpetrol et € 1.300 des dons privés.

La chance de durabilité

La création du centre n’a pas été une tâche facile pour le groupe Ebeneza, entre autres, en raison de leur manque d’expérience en matière d’acquisition.

En outre, il n’était pas facile de mettre en place un centre de formation durable et financièrement indépendant. Les établissements d’enseignement professionnel souvent parviennent à une indépendance financière en demandant aux étudiants de payer l’inscription et les frais de scolarité pour couvrir les coûts d’exploitation. Cependant, ce faisant, ils excluent un groupe cible important (jeunes défavorisés) parce qu’ils ne peuvent pas payer de tels frais de scolarité.

L'état d'avancement du projet

Les fonds sont utilisés pour l’achat de meubles scolaires, les outils pédagogiques pour les cours de menuiserie et les cours de soudage ainsi que les consommables nécessaires à l’enseignement et à l’apprentissage.

En 2016, des salles de classe et un atelier ont été préparés, l’équipement nécessaire a été acheté et les enseignants ont été nommés pour deux programmes de formation en cours depuis la fin de 2016: 20 étudiants apprennent la menuiserie et 20 apprennent le soudage.

En mars 2017 – lors de la visite de Paul, le projet a été évalué conjointement et a conclu que le projet a été mis en œuvre avec succès, mais seul l’objectif de rendre le centre de formation financièrement indépendant (durable) n’a pas pu être réalisé au cours de la période du projet. Une stratégie a ensuite été conçue pour générer des revenus provenant de la vente de produits fabriqués par les étudiants. Cette stratégie est maintenant suivie et semble réussie. Jusqu’en mars, le groupe Ebeneza n’a réussi à couvrir que 25% de ses charges d’exploitation, dans la période avril-juin, il a réussi à doubler ses revenus par la vente de pièces fabriquées par les étudiants du centre!

La Fondation Van Doorn a accepté en mars 2017 de payer les salaires des instructeurs jusqu’à la fin de 2017, à condition que le groupe Ebeneza respecte l’accord pour générer des revenus, ce qui rendra le centre de formation financièrement indépendant. Une subvention supplémentaire de € 2.400 a été mis à la disposition provenant des ressources propres de la Fondation.

Le résultat

Tous les étudiants qui ont commencé la formation dans 2016 ont terminé la formation et, en juillet-août, un nouveau cours commencera. La période restante de 2017 indiquera si le groupe Ebeneza réussira à générer des fonds suffisants par la vente de pièces fabriquées par les étudiants, de sorte qu’il ne dépendra plus aux sponsors.